Disgrace-physique-handicap-et-sexe

Disgrace-physique-handicap-et-sexe

. SI EN RAISON DE VOTRE HANDICAP OU D'UN DÉFAUT PHYSIQUE SI VOUS VOUS ESTIMEZ LAIDE , MOCHE

https://static.blog4ever.com/2012/06/702782/artfichier_702782_996767_201206235740725.jpg
 

 

 Mesdemoiselles

 

Si,  vous êtes reconnu(es) handicapé(es) mais restez autonomes, adultes obligatoirement, et libres de vos mouvements et déplacements. Si en raison de votre handicap, ou d’un défaut physique. Si vous vous estimez laide, « moche », « difforme », « visage disgracieux », trop « grosse », trop petite par rapport à votre corpulence, par exemple : 1,53 m pour : 63 kg, laide de part votre visage que vous estimez ingrat, peau grasse, boutons. Si vous estimez que vous n’êtes pas « féminine », si vous avez environ 20 ans,  et plus, et n’avez jamais eu de « petits copains », selon ce témoignage. Dans le cas ou vous ne manquez pas d’humour, comme dans ce second témoignage : « Je femme grosse et laide, cherche homme aveugle, pour ne pas rester seule », si vous manquez vous aussi d’appuis, une épaule sympa sur laquelle vous pourriez vous appuyer, vous êtes en manque d’affection, et de ce fait, en manque de vie sexuelle, d’intimité, quelque soit la consistance de votre chaire, de votre peau. Dans ce témoignage, il semble que vous posez cette question : «  Pourquoi les grosses femmes laides, n’ont –elles pas le droit de baiser, comme des « salopes » et de s’envoyer en l’air. Oui, normalement, avoir une vie sexuelle épanouie, libre, est tout à fait votre droit, c’est même un droit dit fondamental, tous les hommes ont ce droit, ou devraient l’avoir. De ce fait vous êtes depuis longtemps seule, célibataire, sachez, que pour quelqu’un, dans la même situation que vous, vous êtes séduisante, et aimez l’érotisme. Une personne, ici, à Limoux, un homme, qui ne juge pas sur les apparences physiques ou autres, car lui-même d’une apparence disgracieuse, et de ce fait comme vous, seul, libre, est depuis longtemps prêt à faire votre connaissance, à vous rencontrer, à discuter avec vous, à vous écouter, à vous recevoir chez lui. Et peut-être, pourquoi pas, plus, si consentement mutuel. Vous serez sans doute ravis par cette lettre, qui s’adresse à toutes ces femmes. J’ai vue sur des photos, des vidéos pour adultes, certaines femmes grosses, obèses, voir très obeses, en lingerie sexy, et faisant explicitement l’amour avec des partenaires dits : « normaux » c'est-à-dire avec une corpulence respectant les « concepts » de la société en générale.

 

Nous pourrions nous rencontrer, dans un lieu « neutre » afin d’éviter les ragots et commentaires déplaisants de certaines personnes, mal intentionnées. Nous pourrions donc nous fixer un rendez-vous, soit chez vous, si vous êtes bien de Limoux, soit chez moi. Devant un café, un repas, nous pourrions discuter, et envisager ensemble des projets. Partager un repas sympas, préparé ensemble. Puis nous nous mettrons à l’aise

A 27 ans, j’étais encore puceau, il va de soit que cela me pesait sérieusement. Un jour, j’ai lu une petite annonce sur un journal gratuit, elle provenait d’une femme de Castelnaudary. J’ai répondu à cette annonce par téléphone, en effet, cette femme y avait mentionné son numéro. J’ai donc téléphoné, un rendez vous chez elle, a été décidé d’un commun accord, et je m’y suis rendu. C’était pour moi, une belle femme, plus grande que moi, plantureuse, avec une belle poitrine, (naturelle), blonde, les cheveux longs si je m’en souviens bien. Déjà, à l’époque, j’avais déjà mon apparence disgracieuse, mais malgré cela, elle ne m’a pas rejeté. A mon arrivée, elle portait une robe de chambre, et bien sur rien en dessous. Nous sommes allés dans sa chambre. Avec un certain gène, que je n’ai plus maintenant, je me suis mis totalement à poil, nous nous sommes allongé sur son lit, et la première chose que j’ai faite, c’est de plongé ma tête entre ses jambes. Je me suis tout de suite dirigé vers son sexe, (sa chatte » blonde), et je me suis mis à la lécher, il semble que cela lui plaisait, car elle m’a félicité en me faisant remarquer que je m’y prenais plutôt bien pour un puceau. Puis nous sommes passés aux choses plus sérieuses, la pénétration, cela a été un peu difficile pour moi, bien sur, puisque c’était la première fois. Mais dans l’ensemble cela pour moi, c’est très bien passé. Une fois fini, nous sommes durant quelques minutes, restés allongé sur son lit, tout en discutant un peu. Puis il m’a fallu me rhabiller et la quitter car, étant venu en taxi, celui-ci m’attendait. Cette première fois, m’a couté : 800 francs. Oui c’était encore les francs.

 

 Mais comme je l’ai dit cela fait déjà longtemps, c’était en 1986.

 

Par la suite, j’ai rencontré, d’autres femmes, ho ! pas beaucoup, la seconde, je l’ai rencontré en m’adressant à une agence matrimoniale, c’était bien avant internet, j’ai obtenue une adresse, toujours à Castelnaudary. J’ai rencontré, une jeune femme, environ de ma taille, tant en hauteur, que physique. Elle était handicapée et vivait chez ses parents. Il semble qu’elle a été rapidement attirée par moi, certainement pas physiquement, Nous nous sommes baladé, en discutant un peu, puis j’ai du repartir. Quelques temps après, elle est venue à Limoux, je l’ai reçu à mon domicile de l’époque, pour deux week-end entiers, je ne disposais que d’une chambre, mais avec un lit à deux places. Nous avons donc passé, deux nuits entière dans le même lit, et bien sur d’un commun accord, nous avons fait l’amour. Je l’ai léché, puis « baisé ». Il me semble qu’elle a bien aimé. Mais cette relation, n’a pas duré plus de deux week-end. Je ne saurai jamais pourquoi exactement.

Puis, sans quitter Limoux, j’en ai rencontré deux, je les ai reçu toujours chez moi, pour boire un café, elles ont accepté je pense dans un premier temps pour le café, mais cela a été plus loin, et nous a mener cette fois ci, à ma propre chambre. La première, était de ma taille, et de ma corpulence, cette fois là, également nous l’avons pratiqué d’un commun accord, cela s’est fait toutefois à ma demande. Et toujours selon le même principe. Puis quelque temps après, la seconde, elle aussi handicapée, elle vivait en

institution, mais sortait de temps en temps en ville, je l’ai reçu chez moi, elle était physiquement, plus grande et plus forte. Le principe est resté le même. Pour celle-là, je suis allé aussi à son domicile, et cela s’est fait à sa demande. Il faut préciser, car cela me parait nécessaire, que toutes ces femmes, que j’ai « baisé », n’étaient plus vierges, elles se sont faites passer dessus, si je peux m’exprimer ainsi, avant moi.

La toute dernière, aussi bien en date, qu’en « nombre » je l’ai rencontré en institution, en 2008, elle est venue trois fois chez moi, durant ses trois fois, nous avons baisé trois fois.

 

Toutes ces femmes étaient handicapées, plutôt sur le plan psychique, ou mentale légèrement, de tailles différentes, mais pour le plus grand nombre, plus forte que moi. Toutes, étaient consentantes, parfois demandeuses elles-mêmes, et surtout « rodées », je veux dire par là plus vierges. Certaines avaient un physique disgracieux, mais je n’allais pas les juger, et refuser, moi-même étant d’un physique ingrat, je n’allais surtout pas faire le « difficile »  Dalleur, je ne juge pas les gens sur leur simple apparence physique ou générale.

 

Si tout se passe bien, cela pourrai se terminer soit assez tardivement, et pouvant mener à d’autres rencontres, dans le respect de chacun. Regardez cette vidéo, en cliquant sur ce lien ci-dessous.

 

 

 

Thierry.

 

 

 

Alors, à bientôt dans la bonne humeur

 

 

http://www.trashix.com/v-67-sexe-avec-une-baleine-obese.html



03/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour